Timothée


En ce début d'année 2014, c'est l'occasion pour Accent-Chaumont de vous souhaiter une belle année. Nous tenterons de vous accompagner au travers de reportages, des articles de réflexion, des billets d'actualité et bien sûr nos activités et rencontres.

Pour commencer, nous vous faisons part du projet de l'église protestante évangélique de Chaumont et de celle de Langres. Ensemble, nous proposons de parcourir toute la lettre que l'apôtre Paul a écrite à Timothée à raison d'un extrait chaque dimanche.

C'est une lettre qui date donc du premier siècle de notre ère où l'apôtre donne à son collaborateur des consignes précises et des conseils pour sa vie. Nous tenterons de la parcourir, de la comprendre et d'en dégager les leçons pour nous aujourd'hui.

Vous trouverez sur ce site, un résumé, semaine après semaine de nos découvertes. Si l'un d'entre vous veut se joindre en "live', pas de problème, joignez-vous à nous le dimanche matin, à 10h00.

Le reste des détails sur www.eglise-chaumont.fr


Partie 1 : Introduction (1Timothée 1.1-2)

Avec ces quelques versets d'introduction nous prenons le temps de rappeler ce que nous savons sur l'apôtre Paul (auteur de l'épître) et Timothée (destinataire). Voilà quelques textes que vous pouvez parcourir : Actes 22.3 / Actes 16.1-3 / 2Tim 1

L'autorité que l'apôtre revendique c'est une autorité qui vient de Dieu lui-même, dès son appel sur le chemin de Damas. Il a reçu une mission, un ordre et il a été qualifié pour. Cette lettre, nous pouvons donc la lire comme venant de Dieu, une lettre parfaite et sans erreur, reflétant parfaitement la volonté de Dieu. Non pas parce que Paul serait parfait ou mériterait quoi que ce soit, mais parce qu'il est l'instrument utilisé par Dieu pour répandre l'Evangile.

De Timothée, nous voulons retenir que c'est un jeune homme, qui a accepté de suivre Jésus au contact de Paul et qui suit une sorte de tutorat avec lui. Nous remarquons que les Actes soulignent de lui qu'il avait un bon témoignage, une vie qui reflétait le message de l'Evangile.

Nous pouvons nous poser la question : De quoi Timothée avait-il le plus besoin?

Rapidement nous pourrions répondre en parlant des conseils qui se trouvent dans la lettre ou des encouragements que Paul lui prodigue. Mais dans le verset 2 Paul demande de la part de Dieu 3 choses pour son enfant dans la foi :

- que Dieu lui accorde sa grâce

- que Dieu lui fasse miséricorde, qu'il ait compassion de Timothée

- que Dieu lui donne sa paix.

Oui, la bénédiction de Dieu est ce qui est vraiment nécessaire et essentiel. Ne croyons pas que nous devons devenir plus consacré, plus spirituel, plus fidèle, plus capable, plus formé... nous avons simplement besoin de recevoir beaucoup et gratuitement de notre Père céleste et du Seigneur Jésus-Christ son Fils.

Pour cette année qui commence, ne serait-il pas judicieux de revoir nos aspirations? Cherchons de tout coeur la grâce, la miséricorde et la paix de Dieu et cela nous suffira !

Remarquez la dernière phrase de cette épître : "Que la grâce soit avec toi". Oui, du début à la fin de cette année, mais aussi de ma journée ou de cette heure qui est en train de s'écouler nous avons besoin de la grâce de Dieu.


Partie 2 : Le vrai et le faux (1Tim1.3-11 / 4.1-5 / 6.3-10)

L'apôtre Paul voit un besoin urgent d'encourager son collègue Timothée à garder une ligne d'enseignement droite, conforme à l'enseignement de Jésus et des apôtres. 

En effet, les textes nous rapportent que de grands dangers menacent les églises : des enseignements pernicieux, séducteurs, qui entraînent les croyants dans de fausses pistes : amour de l'argent, orgueil, divisions, bagarres de mots... Des enseignants viennent avec la loi de Moïse comme référence et imposent la culture juive à ces nouveaux chrétiens d'origine grecque, macédonienne ou autre.

Paul rectifie le tir et recadre les choses en rappelant qu'il existe un enseignement complet, parfait, juste et unique. C'est celui de Jésus, relayé par les apôtres et en accord avec l'Ancien Testament. Et c'est rassurant. Nous avons aujourd'hui une Bible fiable, complète qui nous permet d'avoir une référence absolue, sans être influencés par toutes sortes de discours et expériences.

Aujourd'hui encore les avertissements de ces textes nous sont précieux. Bien des mouvements qui se disent appartenir au christianisme enseignent des erreurs et une doctrine qui a enlevé tout le pouvoir de l'Evangile. Ces textes nous invitent donc instamment à étudier et respecter scrupuleusement les enseignements bibliques sans nous en écarter.

Nous le faisons car Dieu lui-même nous assiste et éclaire chaque homme qui veut honnêtement et humblement le trouver.


Partie 3 : Paul, touché par la grâce de Dieu

1Timothée 1.12 à 17 : Dans cette section, Paul reconnaît que c'est Dieu qui a tout fait et qu'il ne méritait rien du tout. C'est la grâce. C'est l'histoire de Dieu qui saisit un blasphémateur, un persécuteur de chrétiens, un opposant à Jésus-Christ pour en faire un serviteur dévoué, affable et aimant. La grâce surabondante, qui dépasse tout ce qu'un homme peut imaginer ! Aucun humain ne pourrait inventer une telle croyance ! Elle nous vient directement du Dieu qui se révèle !

Jésus est venu dans ce monde pour sauver des pécheurs ! (verset 15)

Nous apprenons dans ce texte des choses essentielles sur Dieu : il a pitié de nous, il fait miséricorde aux pécheurs, il fait preuve de patience et il pardonne sans limite.

Celui qui comprend ce message ne peut qu'exprimer avec l'apôtre : Gloire à Dieu ! (v.17)


Partie 4 : Accent sur la prière (1Tim2.1-8)

La prière est-elle une thérapie, un ordre ou un appel au secours?

Paul nous donne dans ce texte plusieurs pistes pour renouveler et développer une vie de prière riche.

- Prier pour tous les hommes : nous sommes 7 milliards et 191 millions. Comment prier pour tous ces gens que nous ne connaissons pas? Essayons de prier déjà pour tous ceux que nous croisons pendant une journée. Chaque personne avec qui j'échange ne serait-ce qu'un mot est l'objet une prière. Nous bénissons ceux que nous rencontrons et demandons à Dieu de s'occuper d'eux. Le matin, au réveil c'est une prière qui monte pour son épouse, puis ses enfants, un par un. Puis le boulanger, le collègue, le voisin... Et ainsi de suite. C'est formidable quand un chrétien prie!

- surtout pour les autorités : en effet, c'est une catégorie en danger : pouvoir, argent... Nous prions pour que Dieu les rende sages et capables pour exercer leur mission. En particulier pour qu'ils sachent maintenir la paix et la liberté pour les chrétiens de vivre leur foi et d'en témoigner. A chaque fois que nous sommes tentés de dire du mal d'une de nos autorités : gouvernement, maires, professeurs, gendarmes, parents..., prions pour eux et notre amertume disparaîtra au profit de la paix et de l'amour.

- Par Jésus, le seul médiateur. Ne soyons pas fou en essayant d'obtenir de Dieu des réponses à nos prières en lui présentant nos bonnes oeuvres ou nos mérites. La seule raison pour laquelle Dieu nous écoute c'est parce que Jésus est le médiateur.

- En tout lieu des mains pures. La prière s'exporte et se vit partout, tout le temps et l'obstacle n'est pas le lieu mais le péché qui souille l'homme. Laissons Dieu nous purifier lui-même pour nous rendre capable de prier.

Maintenant nous savons ce qu'il nous reste à faire !

AMEN


Partie 5 : Attitude dans l'Eglise : les nouvelles venues (1Tim2.8-15)

Après des siècles où les hommes et les femmes vivaient leurs cultes chacun de leur côté, l'Eglise inaugure des célébrations mixtes. 

Paul prend donc soin de rappeler quelques principes important pour que tout se passe bien :
- Il rappelle que l'essentiel c'est à l'intérieur pour les hommes (v.8 = pas de colère dans le coeur mais la pureté) comme pour les femmes (v.9 = où les femmes sont invitées à laisser tomber les concours de beauté et surtout l'indécence mais à cultiver des qualités de pudeur, simplicité, d'oeuvres bonnes)
- Ensuite, c'est la retenue et l'ordre qui est préconisé pour les réunions et si certains points posent question, alors c'est à la maison qu'il faudra poursuivre les discussions. Mais quel progrès de voir des assemblée mixtes servir le Seigneur
- Toutefois Paul rappelle que l'ordre créationel reste valable pour la vie tant du couple que de l'Eglise. Dieu confie à l'homme la responsabilité et l'autorité. C'est un peu en contradiction avec la conception actuelle de notre société mais c'est l'Eglise de Christ. Paul rappelle d'ailleurs que dés le départ cet ordre a été inversé et les conséquences ont été terribles.
- Mais Paul rappelle que par la descendance de la femme, c'est le Christ qui est venu pour le salut de tous. Chacun a son rôle essentiel et reste au bénéfice de la grâce de Dieu.