Jésus seul?

Une spiritualité très en vogue aujourd'hui, et bien implantée à Chaumont aussi, consiste à ne pas trop se poser de questions mais essayer tout de même de piocher des réponses dans l'offre globale de spiritualité.

Un peu comme s'il existait un supermarché des croyances et qu'il serait possible de choisir ce qui nous plait, ce qui ne coûte pas trop cher ou ce qui est en promo dans le rayon au choix.

Il serait ainsi possible de prendre la théorie de la réincarnation améliorée à la sauce européenne, y ajouter un brin d'islam en reconnaissant quelques paroles sages du Coran. Le christianisme n'étant pas très à la mode, il ne sera que très peu utilisé, mais le Zen et la méditation seront plébiscités.

Il y a tout de même un énorme problème avec la composition de ce menu : Jésus.

Jésus refuse catégoriquement d'être intégré à une sauce quelconque. Jésus se présente lui-même comme le seul chemin, le seul médiateur. Il nous a parlé d'un Dieu jaloux qui ne tolère aucun rival. Il est exclusif. Ainsi, il n'est pas possible de composer avec lui, de prendre uniquement quelques histoires pleines de bon sens de l'évangile ou une action pleine d'amour accomplie par Jésus pour ensuite rejeter le reste et y ajouter une spiritualité propre.

Jésus a un message uni, unique. Tout ce qu'il a dit ou fait visait le même but. Il serait vain de chercher à ne prendre que le meilleur de la Bible. Ce serait passer à côté du message de Dieu! Jésus nous enseigne que Dieu est offensé par l'attitude rebelle et indépendante de ses créatures qui l'ont rejeté. Le châtiment est donc de rejet de l'homme par Dieu. Mais pour rétablir cette communion perdue, Dieu envoie Jésus, le Sauveur. Lui le juste qui accepte de payer pour des injustes. Lui le divin qui accepte de prendre la place de la créature et sa punition. Lui le juge qui accepte de porter la peine. Ainsi par la mort de Christ sur la croix, l'homme peut être réhabilité devant Dieu. Il lui suffit de l'accepter simplement, de le recevoir pleinement pour lui-même, avec reconnaissance.

Dans le message biblique il n'y a pas de place pour les efforts humains, les disciplines spirituelles qui viseraient à rendre Dieu favorable. Il n'est pas possible d'ajouter quoi que ce soit sans diminuer l'importance de l'acte de Jésus.

La particularité de la foi en Jésus qui est différente de toutes les autres c'est : la grâce. Ce sera le sujet d'un prochain article...