Elections 2014


Une année d'élections, c'est toujours particulier !

La gestion d'une ville est une énorme entreprise. Les enjeux sont de taille et les responsabilités aussi! En ce mois de mars, les habitants auront à choisir qui les représentera et portera leurs idées. Il y a une part de politique et une part de pratique. En effet, c'est le quotidien qui prévaut bien souvent pour des élections municipales.

Voici les souhaits d'Accent-Chaumont :

- que les débats et les échanges d'idées soient paisibles en ce temps électoral. Nous souhaitons que chacun sache rechercher le bien de la ville et le bien de l'autre, y compris de son adversaire politique.

- que la nouvelle équipe en place sache tenir sa responsabilité avec honnêteté et efficacité. En effet les défis sont nombreux et il faut de la sagesse pour mener cette tâche à bien. 

- que l'espace reste ouvert pour les chrétiens pour vivre leur foi et la présenter à d'autres. Nous souhaitons continuer de travailler en bonne entente avec les autorités de notre ville. Nous sommes tellement reconnaissants pour les salles que nous pouvons utiliser ponctuellement, et pour les relations positives que nous avons.

- que les valeurs chrétiennes et universelles de justice, de paix et d'entraide soient vécues pratiquement dans le quotidien.

Voici les certitudes d'Accent-Chaumont :

- Dieu est le Souverrain, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs (1Timothée 6.15). Les élections et les titres sont des moyens humains, nous croyons que Dieu préside encore à sa création et qu'il a et aura toujours le dernier mot.

- Chaque personne est responsable devant les hommes et devant Dieu de ses choix et de ses décisions. 

Pendant ces élections, notre rôle premier est de dicerner la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Et nous prions pour nos autorités, que Dieu leur donne la sagesse, non seulement dans leur façon d'exercer leur pouvoir mais aussi dans la façon d'y accéder.


Mercredi 26 mars, un débat est organisé à la salle des fêtes de Chaumont.

Les 3 candidats sont là. Par curiosité et parce que j'aime observer la vie de la cité, je m'y rend, en vélo bien sûr !

La salle est triée et les soutiens des candidats sont rassemblés. Du coup, moi qui ne veut pas me prononcer, je monte au balcon et nous sommes une poignée là haut à observer le débat se mettre en place.

Je suis déjà venu la dernière fois, j'ai trouvé les sifflets et les hués tellement déplacés que j'en suis reparti déçu. Cette fois, les journalistes posent des règles strictes mais tellement sages ! Interdiction des sifflets et tolérance de quelques applaudissements mais sans jamais empêcher un candidat de s'exprimer. Pour le coup c'est moi qui applaudissait les organisateurs !

Le débat commence avec quelques échanges de mots au sujet du premier tour, sans grand intérêt. Une question du public révèle que 2 candidats avaient évoqué un rapprochement. Peu importe !

J'ai regretté quelques coups bas, des références trop nombreuses à la situation nationale. Mais il semble bien que c'est d'actualité...

Malheureusement, nous sommes trop loin à mon goût de l'attitude du serviteur tel que Jésus nous l'a expliqué. Que celui qui veut gouverner soit le serviteur de tous. Cela ne veut pas dire qu'il n'a pas d'idée, pas de programme mais que son attitude n'est pas de se faire valoir mais de se préoccuper des autres, y compris de ses ennemis.

Je ne doute pas que les candidats soient tous des gens bien. Je les respecte et je les remercie pour leur engagement pour la cité. J'en connais quelques uns et je connais des soutiens de tous. Mais la politique dans notre pays est vécue de façon conquérante et autoritaire. Et nos candidats ne semblent pas avoir le choix que de se lancer dans des joutes où il faut se faire valoir, se défendre et si possible porter quelques coups à l'intégrité de l'autre.

Il est possible d'être ami et en désaccord. Il est important de confronter des idées. J'aime entendre des points de vue. Je comprends qu'il faille parfois essayer de creuser pour découvrir la réalité. Débattre est une bonne chose mais faisons le en paix et en cherchant le bien de l'autre et des autres.

A la pause, je m'éclipse, je n'ai pas le temps de tout suivre. Merci à tous ! Et verdict dimanche soir.

Que Dieu veille sur chacun de vous.